Premiers jours au Svalbard

Publié le par bafouille

La qualité des photos que vous verrez sont réduites au maximum pour éviter des copies. Veuillez m'excuser pour le flou de certaines photos et merci de votre compréhension.

L'avion perd un peu de son altitude et un brouillard épais nous entoure. Des flocons de neige viennent se cogner contre les hublots de l'appareil avant de se transformer en gouttes de pluie. Le Pôle Nord géographique de la Terre n'est qu'à 1120 km d'ici. Tout est gris. Les maisons d'habitations en bois et de couleurs sont la seule touche de gaité à Longyearbyen. Depuis en haut, la plus grande ville du Spitzberg parait minuscule.

IMG_2476.jpgIMG_2535.jpg

Le sol norvégien à peine effleuré, le sentiment de liberté et d'oppression fait rage. Pas d'arbres. Seuls les sommets des montagnes vous empêchent de suivre l'horizon. Pourtant, c'est bien là le bout du monde, dernière terre habitable pour l'Homme aux confins d'un univers hostile et glacial. Nous passons devant la banque mondiale de graines (The World Seed Bank) construites dans la fraîcheur des montagnes pour sauvegarder la biodiversité de la planète et pouvoir un jour nourrir la population du monde entier si une catastrophe arrivait...

IMG_2479.jpgDes courses s'imposent ! Nous voilà engouffrées dans le centre ville de Longyearbyen, centre ville se cantonnant à une dizaine de chalets à peine... Le supermarché est peu commun. Un Ours Blanc empaillé trône à l'entrée et rappelle à quiconque que nous sommes sur leur terre...

IMG 2534 En effet, ici, à Svalbard, il est interdit de sortir de la ville non accompagné de guides ou d'un bon fusil accroché à l'épaule... On me raconte qu'il y a dix ans à peine, deux jeunes filles se baladaient sur la montagne faisant face à Longyearbyen. Elles n'étaient pas armées et se sont faites attaquer par un ours. L'une a sauté sur la neige et a descendu le flanc de la montagne à tout vitesse pour s'échapper et avertir les hommes de la ville. Durant sa chute, elle s'est cassée jambes, côtes et épaules... Quand les villageois furent arrivés au sommet, le corps de l'autre jeune fille avait disparu, emporté par l'animal... Ce récit m'a fait froid dans le dos. Je ne réalisais pas à ce point être en danger sur cette île du Pôle Nord...

IMG_2542.jpgIMG_2541.jpgIMG_2537.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article